Marie Barillon, auteur/chroniqueur, article du 2 juin 2009