Aujourd’hui je vais vous faire découvrir un livre touchant et juste, plein d’émotions. Il s’agit de Guère d’homme, de Fidéline Dujeu, publié aux éditions le somnanbule équivoque, maison d’édition belge basée à Liège.

Le titre déjà joue sur les mots puisque « GUERE  d’homme » est utilisé dans le sens « peu d’homme » mais c’est aussi la guerre des hommes.

Peu d’homme dans cette guerre des hommes, c’est un des sujets du livre…

La narratrice du récit nous fait revivre sa grand-mère, Rose-Marie, elle se glisse dans la peau de celle-ci et alterne avec le récit de son présent à elle. Rose-Marie est une jeune fille qui se marie avec Jean, son amour en 1939, mais bientôt la guerre arrive et Jean s’en va. Rose-Marie lui écrit sans arrêt et on suit les privations, son dévouement pour les blessés, puis cet enfant qui pousse en elle. Ensuite, Jean est prisonnier, il travaille dans une ferme en Allemagne et c’est le silence… Quand Jean revient, c’est un autre homme, taciturne, qui se noie dans le travail. Rose-Marie apprendra la cause de cet éloignement et découvrira aussi vite une petite boule anormale au creux de son sein gauche…

Y a t-il une souffrance en héritage ? un cancer qui insidieusement se glisse d’une génération à l’autre près du cœur des femmes, à cause du manque d’amour ? La narratrice, sa petite-fille se pose la question. Elle aussi développe ce cancer du sein, et pense que c’est celui de sa grand-mère.…Elle se cherche à travers ce passé qui la hante, sa mère , sa grand-mère, la femme en fait et préfère être seule que mal-aimée. Mais les temps ont changé, et l’écriture comme les mots peuvent aider à casser ce cycle.

C’est un livre doux et triste, un récit en paragraphes brefs, où l’idée fixe de la narratrice est de se sauver en faisant appel aux souvenirs de sa grand-mère, et de la faire revivre pour expulser l’angoisse liée à la guerre. J’ai beaucoup aimé le personnage de la grand-mère, qui protège son bonheur jusqu’au bout, sans jamais remettre son amour en cause. On est dans le concret et le souci d’une délivrance. Fidéline Dujeu entremêle passé et présent, harmonieusement, pour faire entendre des voix de femmes, tout simplement.

Je vous rappelle le titre de ce joli livre « Guère d’homme » de Fidéline Dujeu, aux éditions Le somnambule équivoque. A la semaine prochaine !